Architecture

Si cela ne concerne pas un type de produit en particulier, questions d'ordre général
dblas
Messages : 1
Inscription : sam. 14 mars 2020 20:00

Architecture

Message par dblas » lun. 16 mars 2020 09:25

Bonjour à toutes et à tous,
Navré, ce post est un peu long mais il me semble nécessaire d'expliquer en détail mes attentes et l'historique.

L'architecture actuelle
J'ai développé un media-center AV il y a une dizaine d'années s'appuyant sur VLC (Videolan).
Pourquoi VLC ? Parce qu'il sait tout faire et dispose notamment d'une interface Web ce qui a permis de commencer doucement et d'être immédiatement multi-devices (pas besoin d'application mobile).
Bien entendu le système est en évolution permanente et l'interface Web ne repose plus sur celle de VLC mais le principe reste :
- VLC sert de matrice de commutation audio/video à partir de différentes sources ;
- VLC est télécommandé depuis une interface Web
Cette interface pourrait très bien commander plusieurs VLC (cas multi-room) le tout s'appuyant sur un bus de communication.

Les sources possibles sont, à ce jour :
- un partage de fichiers audio/video ;
- la TNT (DVB-T) ;
- un lecteur DVD ;
- des radios/tv Internet.


L'amplification
Bien entendu, il me fallait un amplificateur pour le son voire un commutateur audio/vidéo afin d'accueillir un lecteur DVD (à l'époque).
Le choix s'était porté sur un Denon qui affichait une promo (en 2010). Nickel : processeur d'ambiance, facilement commandable (via infrarouge la commande infrarouge étant commandée par le même programme de gestion).
Le Denon m'a lâché au bout de qq années : pb connu de composant d'alimentation qui possède un défaut.
J'aurais pu réparer (et j'aurais dû) : à l'époque, le pb étant connu, des vidéos de dépannage circulaient.
Mais bon, je suis passé à un Marantz d'occasion : stéréo uniquement, pas de vidéo, mais, cette fois, il était commandable via le réseau.
Puis, j'en ai eu marre de la stéréo et de l'absence de commutation vidéo.
Je suis donc repassé à un gros Denon (AVR-3400).

Le souci avec les amplificateurs récents
Et là quelle déception par rapport au précédent !
Désormais ces engins veulent tout faire : radios internet, Spotify, Airplay, multi-zones, etc. Alors que j'ai déjà cela via le gestionnaire.
Mais ils en oublient le service à l'utilisateur.
L'Audissey (le processeur d'ambiance), si performant dans le Denon de 2010, n'a JAMAIS fonctionné correctement sur ce modèle : réglage automatique -> son pourri.
Finalement j'ai été contraint de régler l'égaliseur graphique moi-même.

Mais le PIRE c'est le refus de permettre les réglages en réseau isolé.
En effet, mon réseau est isolé (pas d'Internet) et il est impossible de régler cet engin s'il ne peut pas communiquer avec Denon. Dingue non ?
La seule façon de faire c'est de débrancher le câble Ethernet et là la télécommande IR refonctionne (pour le setup).
Dans cette situation d'absence de réseau seule la télécommande fonctionne bien entendu, adieu les réglages via une application mobile.
600 euros pour une telle merde, ça fait mal au Schmutz tout de même.

Le nouveau projet
Donc, j'en ai marre.
D'autant qu'à l'aune d'une réfection d'appartement, je compte fortement abandonner les câbles cuivre d'enceintes passives pour une utilisation du câblage Ethernet qui couvre l'appartement.
Ceci signifie : enceintes amplifiées et connectique Ethernet sur ces dernières.

Vous l'avez compris mon système est un système PUSH et non PULL comme le sont les systèmes HTPC en règle générale : ils sont raccordés directement à l'écran et aux enceintes (via ampli) et vont chercher les sources.
Le souci de cette architecture c'est que le media-center n'est pas centralisé sauf à prévoir des retours, des USB virtuels (pour la TNT). Bref, le bazar.
Mon architecture est centralisée et je tiens à ce qu'elle le reste car la maintenance en est facilitée.
Partant, je n'ai besoin que de relais :
- video - relais HDMI sur Ethernet ;
- audio - relais sur Ethernet vers des enceintes amplifiées.

Il y a 2 hics.
Le premier concerne le relais audio sur Ethernet.
On trouve très peu d'enceintes amplifiées disposant d'une connectique Ethernet sauf dans le haut de gamme et sauf à prendre des trucs propriétaires comme Sonos.
Il est bien entendu hors de question que Sonos rentre chez moi.
D'où l'idée des DAC à façon à partir d'un Rpi. J'y reviens.

Le second c'est le découpage en canaux par VLC : expédier un canal à telle adresse IP et tel autre canal à telle autre adresse IP.
Ça n'existe pas à ma connaissance et je n'ai pas de réponse à ce jour de l'équipe de dév VLC sur ce sujet de développement d'un muxer de sortie approprié.
Il reste la solution de balancer tous les canaux à un DAC remote qui se chargera de distribuer les canaux (via RCA) aux différentes enceintes.
Mais cela signifie fils qui traînent. Ce que je souhaiterais éviter.

En bref, que pouvez-vous me conseiller comme solution la plus appropriée étant donné cette architecture ?

Merci de vos échanges,
db

Répondre